Papa & maman : j’ai oublié …

J’ai surtout oublié de vous dire : Alain DECARIE commence son blog.

Monsieur, on dit Monsieur, Alain DECARIE, de sa propre revendication, « le plus vieux photographe vacataire du Journal de Montréal » – je lui laisse le loisir de préciser les origines de ce diplôme! -, est un grand homme d’images et de mots.

J’arrive, mon homm’!!!!

Ce contenu a été publié dans Québec, TEXTES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Papa & maman : j’ai oublié …

  1. marc dit :

    Fred! Non je signalais juste la naissance (il est depuis arrive a maturite : et quelle maturite – meme si je crois qu’il a change de fournisseur, vous trouverez sur cette adresse un lien vers le nouvel herbergeur – Eh! Dul, c’est comme ca qu’on dit? -) du blog d’Alain DECARIE qui vaudra de toute facon toujours plus que le temps consacre … et le detour.
    OK … je sors!!
    Mag et Bernard : D. Hopper … prevu au programme en remplacement de la dinde aux marrons!!

  2. Mag dit :

    Espèce de sale « balance » !! -rires-..
    Pour Dennis Hopper: quand on aime..
    BiZ

  3. Bernard dit :

    Pour y être allés ensemble (moi 1 fois et Mag 3eme fois !), JE CONFIRME !! excellent remède..

  4. mag dit :

    Pour lutter contre la crise et morosité financières..

    http://www.cinemathequefrancaise.com/

  5. fred dit :

    je ne comprends pas. tu ne peux être déjà au Québec?

  6. fred dit :

    http://www.ericlafforgue.com/ est ce que j’appellerai un site photographique réussi!!
    c’est preignant. j’apprécie!

  7. Thierry Maigret dit :

    Yes !!! effectivement.
    So don’t forget that we’re gifted 😉

    Carpe Diem.

  8. viviane dit :

    YES…!!!!!!!!

  9. Thierry Maigret dit :

    The past is history
    The future is a mytery
    Today is a gift, that’s why they call it the present.

  10. gibaud dit :

    Une petite réponse :

    La vie me paraît d’autant plus délicieuse que je ne suis pas cerné des hystériques que ne manquerait pas de jeter dans la rue pareil perle prophétique.

  11. Hara k dit :

    Une petite question : Et si le monde allait finir … Que feriez-vous ?

    Cette réponse a paru dans L’intransigeant du 14 août 1922. Le titre que nous avons reproduit est celui qu’on peut lire dans le journal. Voici le texte complet de la question posée :

    Un savant américain annonce la fin du monde, ou tout au moins la destruction d’une si grande partie du continent, et cela d’une façon si brusque, que la mort serait certaine pour des centaines de millions d’hommes. Si cette prédiction devenait une certitude, quels en seraient, à votre avis, les effets sur l’activité des hommes entre le moment où ils acquerraient ladite certitude et la minute du cataclysme ? Enfin, en ce qui vous concerne personnellement, que feriez-vous avant cette dernière heure ?

    Je crois que la vie nous paraîtrait brusquement délicieuse, si nous étions menacés de mourir comme vous le dites. Songez, en effet, combien de projets, de voyages, d’amours, d’études, elle – notre vie – tient en dissolution, invisibles à notre paresse qui, sûre de l’avenir, les ajourne sans cesse.

    Mais que tout cela risque d’être à jamais impossible, comme cela redeviendra beau ! Ah ! si seulement le cataclysme n’a pas lieu cette fois, nous ne manquerons pas de visiter les nouvelles salles du Louvre, de nous jeter aux pieds de Mlle X …, de visiter les Indes. Le cataclysme n’a pas lieu, nous ne faisons rien de tout cela, car nous nous trouvons replacés au sein de la vie normale, où la négligence émousse le désir.

    Et pourtant nous n’aurions pas dû avoir besoin du cataclysme pour aimer aujourd’hui la vie. Il aurait suffi de penser que nous sommes des humains et que ce soir peut venir la mort.

    Marcel Proust
    Proust meurt le 18 novembre de la même année

    HK

  12. gibaud dit :

    http://www.ericlafforgue.com/ est ce que j’appellerai un site photographique réussi!!

  13. marc bruhat dit :

    Tiens Marc, j’ai trouvé cet article dans « Le Monde ». Je crois que cela peut t’intéresser.

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-1002259@51-1002335,0.html

    Bonne route à deux jambes, deux roues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *