Shellbrook – ambiance

C’était le 6 juin!!

La première chose qui m’a poussé jusque là, c’est mon aversion pour les grosses agglomérations.

Prince Albert était le but du jour.

Ici on dit PA (dites Pi-Haye!)

Je suis venu, j’ai vu et je n’ai pas été convaincu!!

J’ai continué sur la 3 direction Ouest.

44 kilomètres exactement.

La deuxième raison est l’espèce de gros nuage noir qui n’engagerait personne.

La troisième est la fatigue de ses derniers kilomètres avec tant de vent que je repensais à la Patagonie.

Peut-être aussi la température qui a chuté à 6°C.

Hey!! On est en juin!!

A la longue, ça n’use pas que les pneus.

La quatrième est cette immensité bloquée par ces silos à grains et ce château d’eau.

Rajoutez la lumière rasante d’un soleil couchant sous des cieux dramatiques, et la décision est prise.

Je passerai la nuit à Shellbrook.

Une avenue centrale, toujours appelé Main Street.

Un Motel en tête et un sordide Bar-Hotel-ColdBeer au fond.

Guess what?

Je suis allé au fond! …

01-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Hotel

… et je ne l’ai pas regretté.

La gagneuse est Cree. Le patron? un grand chauve baraqué … mais pas tatoué.

Dans Bar-Hotel-ColdBeer, il y a Bar : le client est rare.

Ouvert jusqu’à 3 heures du matin.

La perspective de passer une nuit avec des relents d’éructation de soulards à 03H10.

02-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-By NightQue néni!

Dans Bar-Hotel-ColdBeer, il y a Hotel : c’est très simple, je suis le seul client.

Ce doit être repoussant, avec tous les cafards du Monde et une literie grinçante.

Que néni!

Dans Bar-Hotel-ColdBeer, il y a Cold Beer : Cold Beer est au Manitoba ou Saskatchewan, ce que la SAQ (Société des Alcool du Québec – à ne pas confondre avec la SAAQ, mais c’est une autre histoire!) est au Québec à la différence près qu’ici on ne boit QUE de la bière. On boit de la bière ou du (ou de la) « boose », plus exactement des « Shot » de « Boose » Comme la bière, ces modèles ne s’exportent pas, ils se consomment sur place; mais ça fait quelques dizaines de degré d’alcool en plus, ça rend fou et ça donne mal à la tête le lendemain. Je crois bien que c’est le seul bar du coin, mais je peux vous dire qu’ils picolent … chez eux!! Ils viennent s’approvisionner, reviennent se ré-approvisionner quelques heures plus tard

Et en fait le shellbrouquois est très sage. Il ne picole pas … en public. Son seul vice? les machines à sous. La dizaine de machines à sous remplissent à elles-seules les poches du tenancier. Je buvais une bière devant mon clavier sur fond de musique country, entouré de télévisions qui offraient en boucle … la météo … quand un cri strident a fusé. Elle venait de toucher le jackpot!! Devinez! Comme dans les westerns, elle a payé la tournée générale : on était trois!!

Moi … j’ai bien aimé … j’y ai passé le week-end!!

03-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Lake07-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Theatre

J’ai parlé avec la bibliothécaire, la pharmacienne, avec ces dames qui font collier de perles, cocotte à thé en laine bouillie, poterie ou quilting. Avec un portugais installé depuis peu, nous avons évoqué la Coupe du Monde. J’ai fui LE journaliste du Shellbrook Chronicle qui voulait m’interviewer. A propos de Coupe du Monde, ce journaliste est brésilien. Ils sont fous ces journalistes. Brésilien, journaliste, 25 ans et il reste à Shellbrook alors que la Coupe du Monde va débuter!! D’un autre côté je le comprends!!

J’ai visité le petit musée local (installé dans l’ancienne gare!) pour y découvrir la même machine à tricoter que celle de Marion!!

07-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Museum

Shellbrook a sacrifié 50 de ses jeunes pour bouter les teutons hors de France en 14-18!! A l’époque, cela représentait 10% de sa population!! Puis quelques autres encore sur les plages de Normandie quelques années plus tard!!

Bref!

Une constante dans les conversations : Shellbrook tourne à la « Bed Community ». Chez nous on dirait Ville-Dortoir.

Le cadre dynamique de Pi-Haye vient acheter ici parce que le prix au mètre carré est dérisoire.

La municipalité encourage cela en offrant les 3 premières années de taxes locales.

Certains s’en plaignent : les nouveaux arrivants ne participent pas à la vie de la communauté.

D’un autre côté, les jeunes partent faire leurs études à Regina ou Saskatoon et ne reviennent pas.

Quelle solution ouverte pour garder son école, sa paroisse, ses commerces, son centre de soin?

04-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Blue Canoe06-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography 05-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Blue Door09-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Lake

Et puis je me suis bien amusé avec Tony (ce n’est certainement pas son nom de naissance!), arrivé il y a trois ans avec femme et enfant directement de Shangaï, qui a inévitablement ouvert LE restaurant chinois adjacent au Bar-Hotel-ColdBeer, passionné de voiture, il en possède déjà deux gros modèle, qui aurait envie de voyager dans le Monde entier … mais Madame attend le ou la deuxième! La conversation partait tous azimuts avec Tony. Tony a un certain succès, ses affaires tournent bien : le dimanche, on va à la messe, puis … chez Tony!!

En attendant, c’est de la vraie cuisine chinoise!

10-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography08-Gibaud-Canada-Saskatchewan-Shellbrook-Photography-Water Tower

Ce contenu a été publié dans Canada, PHOTOS, Saskatchewan, TEXTES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *