Devant-derrière

Devant-derrière!!
Derrière-devant!!

J’ai entendu certaines voix s’élever sur le manque de vie humaine …

La route 40, la « cuaranta », la fameuse, la mythique, … de Tres Lagos à Perito Moreno …
Hop!
Temps mort!
Là, ne vous trompez pas! Perito Moreno est un explorateur argentin qui a laissé son empreinte un peu partout dans la région. Le plus au Sud – et le plus connu -, c’est le glacier! Celui que vous avez vu le 03 juin.
Au-dessus, un parc national qui n’a rien à voir si ce n’est le nom, qui pâtit de la renommée du glacier.
Encore plus au nord, la ville, qui n’a aucun rapport, ni avec le glacier, ni avec le parc national, de près ou de loin. Entre le glacier et la ville? Approximativement 800 kilomètres : ici, c’est une broutille!!
Je reprends!
La route 40, la « cuaranta », (OK, j’arrête!!), de Tres Lagos à Perito Moreno, c’est un peu moins de 500 km.
JE … N’AI … PAS … CROISE … LE MOINDRE pelé … PAS MEME LE MOINDRE tondu.

Le pompiste de Tres Lagos n’avait vendu d’essence, dans la dernière semaine, qu’aux habitants du village. Il était bavard et intarissable sur la haute fréquentation … en été!! Très fier de tous les autocollants de routards d’horizons diverses tartinés sa vitrine.
Le pompiste de Bajo Caracoles, 130 km avant Perito Moreno, beaucoup moins bavard, n’avait pas vu plus de pélerins.
Celui de Perito Moreno, je ne vous en parlerai pas, la ville est sur un autre axe, qui plus est goudronné!!
500 km sans voir personne!!
J’y ai passé quelques jours, mais pour des raisons photographiques que vous verrez apparaître sur le site et ce sont les seuls Hommes que j’ai rencontrés.
Des guanacos (vigognes!), des choïques (nandus!) : oui!! Le nandu court vite : 80 km/h compteur
Il y a bien des moutons me direz-vous?
Et là! Là! Là!, J’ai l’explication!
Comment comptabilise-t-on les moutons?
Le territoire est tellement gigantesque que les estancias sont morcelées. Chaque parcelle a son équipe de gauchos. Chaque équipe rend compte de son cheptel.
J’ai bien vu un ou deux gauchos, mais c’est un peu comme dans le désert : on l’aperçoit, on le devine, on le sent, mais on ne pourrait apprécier la distance et ce n’est pas la peine de lui courir après!!

La pampa est faite pour le cheval, pas pour la moto!!

Ce contenu a été publié dans Argentine, TEXTES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Devant-derrière

  1. Pascaline dit :

    Trop bien cet article merci beaucoup

  2. viviane dit :

    Le savais tu ?
    on en avait une aussi !!!
    La route 40 : « RN 40 »

    La route nationale 40 n’existe plus depuis les grands déclassements des années 1970.
    C’était autrefois la route de la côte de la Manche, au nord de l’estuaire de la Seine jusqu’à la frontière franco-belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *