ventilateurs

Je redécouvre le charme des ventilateurs : celui qui s’agite tranquillement au-dessus de votre tête, qui vous laisse un arrière-goût de « je vais me le prendre sur le coin de la g… », mais qui vous berce finalement si bien que l’engourdissement vous guette; celui qui, toute la nuit, aura le bruit qui vous emporte dans un wagon couchette; celui qui vous énerve à vous rappeler le petit bout de carton que vous glissiez dans les rayons de votre première bicyclette; …

ventilo Tanguera

Ce contenu a été publié dans Argentine, Avant le début!!. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à ventilateurs

  1. Loù,didier,laurence dit :

    coucou
    depuis le debut nous suivons ton parcours sur transam et c’est la surprise du jour. un coup on a de tes nouvelles puis il n’y a plus rien puis de belles photos et des annecdotes de villes lointaines. alors avec loù on va voir la carte du monde et on te suis de loin loù adore et nous aussi.j’espere que tu ne galere pas trop mais tu as l’air de faire des rencontres hommes et lieux tres sympa.
    merci
    gros bisous a toi de tous les trois
    a te lire
    lo di loù

  2. viviane dit :

    MARS :
    LE MOIS DES LUTTES CONTRE TOUTES LES DISCRIMINATIONS

    8 mars : journée des droits des femmes.
    21 mars : journée mondiale contre le racisme et les discriminations.

    et toi…………….
    en Mars ?????????
    lutte contre les vents patagoniens ?????

  3. viviane dit :

    Pour rester dans les histoires de ventilateur,
    j’ai entendu parler d’une légende « urbaine » coréenne nommée « fan death » soit la « mort par ventilateur ».
    Il paraitrait que dormir près d’un ventilo pourrait être cause de mort.
    Il y aurait plusieurs explications à cet etrange phénomène: vortex qui aspire l’oxygene, pales qui broient les particules de l’air et même hypothermie……………..
    ……..alors n’abuse pas !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *