lendemain de fête

Ce contenu a été publié dans Guatemala, PHOTOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à lendemain de fête

  1. Dul dit :

    j’aime le télé :), je me cache derrière lui. Le télé c’est l’objo du timide.

    Le grand angle, faut-y être fou…

    ben ouias tu l’es et en plus tu maîtrises ses distorsions…

    Demain si j’ai un peu de temps je te skype .

  2. marc dit :

    Ola le Dul!

    (non, non, non, ce n’est pas le papi du bandeau!!)
    Tu sais quoi? Je ne sais pas s’il faut regretter!!
    Maintenant, nous avions abordé la question : j’aime les extrêmes!
    Pas pour les extrêmes!
    Pour la proximité qu’impose le grand angle
    et
    pour la profondeur que va chercher le téléobjectif.
    L’Henri (Cartier Bresson) avait surement raison.
    Mais ça, c’est pour quand je serai grand!!

  3. Dul dit :

    au fait c’est le vieux du bandeau?

  4. Dul dit :

    Les vieux ont du mal a récupéré, les jeunes n’ont pas débourré et la pitchoune, elle, est déjà prête à se remettre à l’ouvrage.
    J’suis pas un grand fanatique des portraits au grand angle mais là ça met en valeur son sourire qui semble infini. En fait chez toi ça passe mieux que chez bien d’autre photographe.
    Cartier Bresson avait quand même raison quand il disait que le 50mm était l’objo qui déformait le moins les regards.

    Tu sais quoi je regrette vraiment qe pas plus de personnes ne laisse de commentaire chez toi. Il y a de vrai discussions sur les images leur sens à avoir autour de tes clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *