la nuit tombe sur Concepcion de Maria …

Ce contenu a été publié dans Honduras, PHOTOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à la nuit tombe sur Concepcion de Maria …

  1. Dul dit :

    Putain de tristesse ça m’a fait moi.

  2. marc dit :

    Le Secret Des Banquises

    J’ai des doutes sur le changement de l’heure en été.
    J’ai des doutes sur qui coule les bateaux, qui jette les pavés.
    Des réserves quant à la question d’angle pour le canapé.

    J’ai des doutes sur la notion de longévité.
    Sur la remise à flot de la crème renversée.
    J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ? Est-ce que vous en avez ?
    Des doutes, des idées, des rondes, des carrées, des allongées ? Est-ce que vous en avez, des devises des pensées de l’Asie et du coeur ?
    J’ai des doutes sur l’heure à laquelle tu viens de rentrer.
    La certitude de t’avoir si fort désirée.

    J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ? Est-ce que vous en avez ?
    Je milite au parti Zone B, je milite mais je m’ennuie. J’ai la détente sensible, l’étiquette fragile, le champagne « douts? ».

    J’honore la passion du Sans-une-seule-virgule. Est-ce que vous en avez ? Est-ce que vous en avez, des doutes des idées des rêves des douceurs éveillés ? Le goût du danger des routes à prendre ou à laisser ?
    Est-ce que vous en avez, du réseau, des rougeurs et des nerfs d’acier ?
    Est-ce que vous en avez ?
    Déchiffrez les affaires les valises.
    Dénoyautez les médias les cerises.
    Coupez court à l’appel de la bise.
    Et livrez le secret des banquises.

    Est-ce que vous en avez?

    (ce n’est pas de moi mais de lui!)

  3. Mag dit :

    Une volute est partie en fumée cette nuit,
    Rien ne justifie

    Plus rien désormais ne s’oppose à sa nuit
    Son marteau est resté au fond du garage,
    Qui va oser clouer sur ses nuages?
    Sans échafaudage.

    Nous reste la poussière dans l’oeil

    Une JoZéphine

  4. Dul dit :

    Où est l’importance des choses?
    Les journaux, les télés, Internet, tout ce qui informe nous dit l’économie, la bourse.

    Puis je regarde tes photos
    et elles me disent, un regard, un sourire, un crépuscule rose, un hamac de chanvre, les banderolles d’une fête, une affiche qui attend de s’envoler au vent.

    Qui est dans le vrai?
    Il est temps que je remplisse mon sac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *