2 avril 1982

Le jour est férié!

Le 2 avril 1982, au matin, débutait la phase militaire de la guerre des Malouines; guerre de 72 jours, qui devait faire un millier de victimes, le double de blessés et bousculer les diplomaties du globe, Vatican compris.
Quelques soient les faits (d’un point de vue anglais, argentin, encyclopédique, ) il n’en demeure pas moins que le sentiment nationaliste, 25 ans après, est à vif, particulièrement dans cette zone géographiquement proche des îles. La frontière passée, un panneau sur le bord de la route annonce crânement « les Malouines sont argentines ». Ce n’est pas un pauvre graffiti dans un coin. La pancarte est du type « officielle ». La route n°3, par deux fois entre la frontière et Rio Grande, subitement, s’élargit sur quatre voies sur une longueur qui fait sérieusement penser à une piste d’atterrissage.

4165

4755

Resté à Rio Grande, la ville entière se dirigeait vers la place commémorative.

Cela sortait de mon entendement : le souvenir d’un régime dictatorial, et le souvenir du début d’une défaite.

Au-delà des enfants utilisés pour soutenir le drapeau bleu-blanc-bleu, au-delà des médailles épinglés sur les poitrines des anciens combattants (Eh! les plus jeunes ont mon âge!!), il reste ce profond sentiment nationaliste. La presse parle de revendication. Je ne vois pas de manifestation belliqueuse. La fête se termine dans une ambiance foraine.

Ce contenu a été publié dans Argentine, Avant le début!!. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *