David

De nuit?
On dit « entre chien et loup » (jamais compris pourquoi!)

Dernière ville d’importance avant le Costa Rica

Ce contenu a été publié dans Panama, PHOTOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à David

  1. Fabien dit :

    C’est vrai que c’est chaud ce film comment tout est en décalage, tout est clicheton !! en + la critique n’a pas bougé:Tout le monde a kiffé grave !!merci en TK pour cet bel virée dans l’univers de ce cinéaste génial, mais comme tu le dis trop bien, qui a vieillit en désertant « ses vieux démons ». En tout cas, tu m’as donné envie de revoir ses vieux films, demain je vais louer tout ça, en plus je connais pas lili la tigresse et l’autre. Fab

  2. Théo dit :

    Je dois reconnaitre que vous avez raison, à la lecture de TOUS vos arguments ce film est quelque peu superficiel et traite mal des thématiques que vous nommez si bien ! je suis d’accord avec Pierre, votre critique est évocatrice et bien argumentée..mais vous êtes sûrement dans le cinéma? non?
    mais que voulez vous, je me suis laissée emporter par les acteurs, mais je vous rassure je ne fume rien, je sais pas où j’ai vu du bleu!
    Au grand plaisir de vous lire

  3. Pierre dit :

    WWAAOUU !! alors ça c’est de la critique!! tu fais pas semblant, toi mag!!
    en plus critique cinéphile de chez cinéphile bien charpentée, rien a dire. Hyper constructive et en plus j’ai tout compris !! cé pas bo ça?
    merci pour cette ballade chez woody Allen, car je me rappelais pas kil avait fait tout ça ! et moi itou, je me suis emmerdé /mes potes aussi/a ce film, sauf que j’ai juste dit en sortant du cinéma: Cé bobo et chiant.
    Ya pas grand chose en ces temps ci !? Si?

  4. mag dit :

    Théo,
    Il faut que tu changes de marque de cigarette (hi, hi..) ou que tu freines un peu ta conso, car ds le dernier Woody Allen (Vicky Christina Barcelona/..rien que le titre fait bailler) j’ai le regret de t’apprendre qu’il n’y a pas de bleu particulier…Suis vraimt désolée!
    Par contre, il ya bien une accumulation de clichés consternants de ttes les couleurs : vision de la Femme et du couple -à 2 ou à 3, mais aux cheveux lissés et polos lacoste avec yacht et tennis à portée de main-; des artistes -vêtus de frasques bonhèmes et évoluant ds la maison du bonheur aux herbes folles-; de l’amour avec un latin lover torturé -J.Barden-; de Barcelone (ville fantastique)qui est réduite à un dépliant touristique -Sagrada Familia, Parc Guell et maisons Gaudi..; de l’identité Catalane..
    Woody nous montre une (SA) vision européenne, un peu grise, un peu terne et éculée, avec des bourgeois ennuyés (et ennuyants) « from N.York » qui passent leur temps(et nous fait perdre le notre) en jouant au golf et se rendre à des vernissages. L’interprétation des artistes est peu convaincante, certes ts les 4 dégagent un charme et un érotisme indéniables (surtout Pénélope Cruz, nue ss une salopette) mais cela reste insuffisant!
    Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, je suis une méga fan de l’ami W.Allen, mais là ! non..car en +, c’est son 3eme mauvais film (Scoop et rêve de Cassandre)
    Presque toutes ses thématiques, ses éternels dialogues surréalistes et même son obsession pour la mort, ont disparu. L’âge et la sagesse l’éloigneraient-ils de ses vieux démons ? En revanche, d’autres thémas comme le sexe, l’infidélité, le vin ou l’art, demeurent. Mais il oriente aujourd’hui ses obsessions sexuelles sous un angle plus mûr. Allen a toujours raconté sans complexe ses obsessions les plus perverses (souviens-toi de Gene Wilder copulant avec une brebis dans « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander », en 1972), mais il opérait jusque là sur un mode comique, alors que dans Vicky bidule.. , c’est tout naturellement qu’il installe cette histoire de ménage à trois entre S. Johansson, Pénélope et Javier Bardem. Comme pour mieux s’en détacher…
    Moi, ce que j’aime c’est qd le petit Père Woody film avec avec sa vieille caméra, (comme ds les années 80′) des films comme:Take the money and run (sorte de film à sketches semi-autobio) et Manhattan murder mystery (au moins pr cette réplique d’anthologie -qui me fait enc rire- lorsque Woody Allen sort de l’opéra avec D. Keaton et qu’il lui dit: »a chq fois que je vais écouter Wagner, j’ai envie d’envahir la Pologne  » ou un film comme Broadway Danny Rose qui m’avait fait pleurer, tellement émouvant, Intérieurs aussi, et Lily la tigresse, Stardust memories. Bon, Ok, j’arrête!!
    BiZ Blues

  5. Theo dit :

    Et bien moi, j’ai pas vraiment l’explication ..mais je regrette que personne ne réagisse à mon commentaire sur le dernier film de Woody..avec son beau bleu, justement.
    Amicalement à tous

  6. Hervé dit :

    Bon j’arrive top tard pour l’explication mais pas pour commenter cette belle heure bleue!!
    Ce mélange de couleur est superbe, mais dis Monsieur TransAm, tu pourrais les faire un petit peu plus grande tes photos quand on clique dessus?
    Amicalement

  7. sydney cadel dit :

    jolie photo . Apparue en français au XIIIe siècle, l’expression existait déjà dans l’Antiquité. On peut ainsi lire dans un texte du IIème siècle : « quand l’homme ne peut distinguer le chien du loup ». « Entre chien et loup » désigne le soir ou le matin, moment de la journée où il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d’un loup. Le chien symboliserait le jour puisque tout comme lui, il peut nous guider ; alors que le loup serait le symbole de la nuit, représentant une menace, mais également les cauchemars et la peur.
    J ai trouvé sa ,,,, gros bisous

  8. Michèle dit :

    Salut Marc, Super ce bleu !

    Quant à l’expression (qui me paraît assez juste)
    Apparue en français au XIIIe siècle, l’expression existait déjà dans l’Antiquité. On peut ainsi lire dans un texte du IIème siècle : « quand l’homme ne peut distinguer le chien du loup ». « Entre chien et loup » désigne le soir ou le matin, moment de la journée où il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d’un loup. Le chien symboliserait le jour puisque tout comme lui, il peut nous guider ; alors que le loup serait le symbole de la nuit, représentant une menace, mais également les cauchemars et la peur.

  9. Theo dit :

    Très belle cette photo, avec ce joli bleu!! comme le bleu de Klein..ou le bleu dans le dernier film de woody Allen (Vicky, Christina Barcelona) qui est magnifique..qui l’a vu??
    A ++++

  10. Marjorie dit :

    Je voulais te le dire mais Martin la fait avant moi lol.
    Au passage la photo est sublime !!!!

  11. MARTIN dit :

    Marc, le loup est gris sombre comme le crépuscule qui tombe par opposition à la couleur chatoyante du chien qui rappelle le jour encore lumineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *