Colombie

Je ne saurai trop vous recommander la lecture
des blogs de Tonio et de Patxi (patxi-par-ci-patxi-par-là!).
Plus précisément :

une-nouvelle-base-militaire-us-en-colombie
vive-lamerique
un-paramonde
la-jugada-de-uribe-y-del-department-of …
colombie-uribe-des-soucis

ou encore ces magistrales présentations :

magnifique-colombie
acteurs-et-dynamiques-de-la-guerre

Ils sont de loin, de TRES loin, ce que j’ai lu de mieux documenté (peut-être pas les moins orientés!) sur le sujet. Pas tout à fait en phase avec les revues de presse que je me peux me faire d’ici, mais tellement plus justes.
La situation n’est pas jolie-jolie.
Si elle peut vous concerner, ….

Ce que j’en vois?
RIEN!

Ce que j’entends?
De prévenants et aimables avertissements
sur les itinéraires à éviter,
les horaires conseillés,
les précautions à prendre,
les réflexes à adopter,

Tellement unanimes!

Ils souffrent.
De la réputation qui leur est faite.
Curieux d’avoir des échos de l’extérieur.
Avides, pas envieux, d’informations d’au-delà de leurs frontières.
(le colombien ne sort pas de son pays comme bon lui semble!)
Ils souffrent surtout de cette situation
qui relève plus du négoce que de l’idéologie.
Mais ils souffrent réellement.
Profondément.
Il paraît que c’est une guerre!
A çà? Rien de spectaculaire!
Pas de gros titre
Ni de porte-drapeau
Pas de photographie sur les murs de la mairie
Peu de graffitis
Des petits riens
Des réflexions
amers
Des remarques
désolées
Des apartés
déroutantes
Des soupirs
appuyés
Des regards
droits
mais parfois dans le vague.

Ce que je vois?
Des paysages, des reliefs, des populations, des climats, …
aussi variés qu’agréables.
C’est juste beau!
Beau dans le détail.
Des cascades?
Pas Iguazu, mais c’est souvent à la sortie du virage
et c’est toujours surprenant.
Des canyons?
Pas la Colca mais remarquables et impressionnants tout de même.
Des ruines?
Pas le Machu Pichu, mais la vie alentour y est réelle et culturelle.
La Cordillère?
Pas l’Aconcagua ni le Fitzroy mais de beaux dénivelés tout de même.
Et puis il y a du choix, ce n’est pas une mais trois Cordillères

Là aussi rien de spectaculaire.
Si ce n’est cette variété.

Point commun avec une Birmanie parcourue en 1990?
La cuisine n’est pas leur fort.
Je m’arrête là pour la comparaison.

Restent les rencontres.
Jusqu’à présent, certainement cette souffrance, mais pas que …
Loin de là!!
Elles ont été magnifiques.

Ce contenu a été publié dans Colombie, TEXTES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *